Les 12 attitudes ?qui en imposent en réunion ou lors d’un rendez-vous

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

SOMMAIRE DU DOSSIER
Accueil du dossier (06/06)
Adapter son discours au profil de son interlocuteur (07/06)
Comment devenir le chef de vos ex-collègues (08//06)
Reconquérir sa légitimité après un plantage (11/06)
Trouver sa place dans une nouvelle organisation (12/06)
Faire triompher ?ses idées en réunion (13/06)
Les 12 attitudes ?qui en imposent en réunion ou lors d’un rendez-vous (14/06)

Pour prendre l’ascendant sur vos interlocuteurs, il faut savoir joindre le geste à la parole. Mains, regard, position… votre corps est votre allié.

1. Assis à une table. Si vous écoutez, posez vos avant-bras sur la table. Croisez les mains, comme si vous concentriez le pouvoir. Si vous parlez, levez-vous ?et prenez appui sur vos mains, ?buste légèrement penché en avant.

2. Réussir sa sortie. Un dernier coup d’œil et un sourire à l’adresse de vos interlocuteurs seront plus agréables que la vue de votre dos?!

3. Comment s’asseoir. Ni raide ni avachi : centré sur ?la chaise, dos appuyé au dossier, pieds à plat sur le sol. “Ne croisez pas les jambes?: c’est un signe de fermeture”, prévient Jean-Claude Martin, du cabinet Résonance 4.

4. Soigner son entrée. Avancez en regardant devant vous, la démarche assurée, mais en marchant lentement, pour signifier que vous avez le luxe de pouvoir prendre votre temps. Veillez à vous tenir bien droit, comme si vous étiez tiré vers le haut par un fil, les épaules en arrière pour?dégager le torse, le menton relevé pour avoir un port de tête dominant.

5. Savoir accueillir et raccompagner. “Pour affirmer votre supériorité, envoyez votre assistant chercher votre visiteur”, recommande Philippe Auriol, du cabinet Safran et Co. Et raccompagnez-le jusqu’au couloir, à l’ascenseur ou à ?la rue, selon le degré d’autorité que vous souhaitez instaurer.

6. Occuper l’espace. Pour bien marquer votre ?territoire, déplacez une chaise, orientez différemment le?“paperboard”, allumez la? lumière ou ouvrez une fenêtre avant de prendre la parole.

7. Compenser sa petite taille. “Oubliez l’artifice consistant à relever la hauteur de votre siège?: vous risquez d’être ridicule”, prévient Jean-François Moine, consultant chez Cegos. Levez-vous, plutôt, ou asseyez-vous sur un coin de table ou de bureau. Vous compenserez votre taille en faisant aussi quelques pas dans la pièce ou en joignant les gestes à la parole.

8. Avoir la bonne poignée de main. “Trop molle, elle sera associée à un manque de personnalité ou de sincérité”, analyse Alexandre Dubarry, du cabinet Quatre Epices. Pour induire ?un rapport de domination, tendez votre bras ?à 45 degrés et orientez votre paume vers le bas. Vous formez ainsi une sorte de couvercle sur ?la main de votre interlocuteur. Et pour affirmer encore un peu plus votre autorité, enfermez ?sa main entre les deux vôtres.

9. Jouer du regard. Adressez-vous à vos interlocuteurs en les fixant droit dans les yeux. Ainsi, non seulement vous vérifiez? l’impact de votre discours sur eux, mais vous les obligez de surcroît à soutenir votre regard et à vous écouter attentivement. Et lorsque vient leur tour de s’exprimer, montrez-leur que vous suivez leurs propos sans nécessairement être d’accord avec eux en les privant de votre regard, en prenant des notes, etc.

10. Lors d’un cocktail. Pas d’attitude trop rigide, vous auriez l’air d’être au garde-à-vous. Pas de bras croisés non plus – vous montreriez que vous refusez l’échange – ni de mains jointes derrière le dos, à la manière d’un dissimulateur ou, pis, d’un fusillé. Evitez aussi les mains sur les hanches, à moins de vouloir jouer au cow-boy?! L’idéal??: écartez vos jambes (pas plus que la largeur de vos hanches), les bras le long du corps ou une main dans la poche. Et si vous avez ?du mal à trouver une contenance, occupez vos mains avec un verre ou un petit-four.

11. En parlant à un public. Faites face à votre? auditoire, les pieds bien ancrés dans le sol, bras ouverts et paumes vers?le plafond. Balayez la?salle du regard en fixant successivement plusieurs points, comme si vous dessiniez un M dans l’air.

12. Soyez posé. N’évitez pas forcément les gestes anodins, comme retirer une veste. Des mouvements lents et calmes révèlent votre maîtrise.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.