Faire triompher ?ses idées en réunion

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

SOMMAIRE DU DOSSIER
Accueil du dossier (06/06)
Adapter son discours au profil de son interlocuteur (07/06)
Comment devenir le chef de vos ex-collègues (08//06)
Reconquérir sa légitimité après un plantage (11/06)
Trouver sa place dans une nouvelle organisation (12/06)
Faire triompher ?ses idées en réunion (13/06)
Les 12 attitudes ?qui en imposent en réunion ou lors d’un rendez-vous (14/06)

Le cours Florent, qui forme la crème des comédiens français, vient d’ouvrir un département de coaching pour les entreprises et les particuliers. Signe que s’affirmer face à un public – qu’il s’agisse de deux collaborateurs ou de vingt personnes – nécessite de maîtriser quelques recettes de théâtre. La première?? Peaufiner son texte. Bannissez le «on» au profit du «nous» qui mobilise l’auditoire ou du «je» qui montre que vous endossez la responsabilité de vos propos. Pour donner de l’ampleur à votre discours, évitez les mots qui en minimisent la portée?: «petit», «un peu», «je vais essayer de». Et ne terminez jamais par «Ne vous inquiétez pas»?: rien de tel pour faire naître le doute là où il n’y en avait pas?!

Exercices antitrac. Si votre texte n’est pas trop technique, passez-vous de notes. «Mais apprendre par cœur une présentation ou la lire ne suffit pas à la rendre vivante», explique Christophe Lorcat, responsable de Cours Florent Coaching. Exercez-vous devant un miroir. Testez des intonations, des gestes, des silences. «Admettez l’idée de la spontanéité, du bafouillage?: vous n’en serez que plus crédible», suggère Sylvaine Messica, fondatrice du cabinet de coaching En haut de l’affiche.

Pour éviter le trac, pratiquez des exercices de respiration?: «Assis, penchez-vous et mettez votre tête entre les genoux, bras relâchés, décrit Christophe Lorcat. Inspirez par le ventre, bloquez une ou deux secondes, puis expirez violemment par la bouche. Trois à cinq minutes de cet exercice chassent le stress.»

Enfin, ne négligez pas la mise en scène. N’hésitez pas à vous lever. Les pieds un peu écartés évitent de se balancer. Décelez vos soutiens et opposants (voir l’illustration). Les comédiens sont unanimes?: sentir la présence d’un spectateur complice donne une grande force.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.